Jim Harrison est né en 1937 dans le Michigan. Son geste d’écrivain américain va bien plus loin qu’honorer la mémoire indienne : non seulement les Indiens hantent son œuvre, mais sont là, bien vivants au cœur de ses récits, par la quête éperdue de ses personnages aux sangs mêlés, aux identités façonnées par ce passé tabou comme la splendide Dalva ou l’insaisissable Duane.