Écrivain juif égyptien, Edmond Jabès s’est établi en France en 1957. La double expérience de l’exil et de la judéité ont inspiré une œuvre qui échappe à toute définition et propose une aventure risquée du langage, une parole dédiée au silence et à l’absence.