Après avoir été professeur de philosophie puis journaliste, Martine Storti est aujourd’hui inspectrice générale de l’Éducation nationale. Elle a participé à deux ouvrages collectifs (L’Identité française, Tierce,1985. Le Féminisme et ses enjeux, Édilig, 1988). Elle a écrit Un chagrin politique, L’Harmattan. 1996.