Longtemps installé à Strasbourg, Alain Willaume y joua un rôle très actif dans la création artistique (concepteur et commissaire de « Sous-Paradis, ou la photo perdue », exposition collective multimédia dans une friche industrielle). Il collabore avec le TNS, le Festival Musica, les musées, le Ceaac, etc. Il est aussi l’auteur du film Strasbourg-Est, Portrait-robot d’une capitale d’Occident (1988). En 1999, il part vivre en Inde avec sa compagne Anne Testut qui dirige successivement les alliances françaises de Calcutta et de Pune. Inlassablement attiré par les confins, Alain Willaume y poursuit son travail de recherche photographique.