Yann Kersalé, architecte de la lumière, choisit la nuit, lieu d’élection du sensible, comme terrain d’expérimentation. Il crée des fictions lumineuses en milieu urbain, des parcours géo-poétiques dans la nature.