Si la « street photography » avait un maître, ce serait Daido Moriyama. Mais c’est la position du chien errant qu’il préfère revendiquer. Né en 1938, membre du groupe « Provoke » à la fin des années 1960, Daido Moriyama poursuit une œuvre brute, exposée dans le monde entier. Son travail a eu un impact radical sur le monde artistique tant au Japon qu’en Occident.