52 €
216 pages
250 x 285 mm
Relié, dos toile
2-84597-057-9
Un journal à soi
Histoire d’une pratique
Avec plus de 200 pages en fac-similé, ce livre est le premier ouvrage illustré consacré au journal intime. Le journal intime est discret : il est délicat de l’exposer au regard. Il faut plonger dans les archives pour découvrir un monde foisonnant de cahiers, carnets, feuilles volantes et manuscrits parfois illustrés. Le journal n’est pas seulement un genre littéraire, c’est une manière de vivre. Cette pratique a une histoire que restituent ici Catherine Bogaert et Philippe Lejeune. Elle s’est dévelopée à la fin du Moyen Âge pour devenir une passion courante à la fin du XVIIIe siècle, partagée aujourd’hui par plus de trois millions de personnes. Les pages manuscrites des journaux de Louis XVI, Benjamin Constant, Jean-Paul Sartre, Anne Frank, Georges Perec, Annie Ernaux et bien d’autres diaristes rendent compte d’une pratique d’une extraordinaire richesse tout en restituant l’émotion de la découverte d’écrits restés souvent cachés.

Philippe Lejeune est le spécialiste en France et en Europe de l’autobiographie et du journal intime. Membre de l’Institut universitaire de France, il enseigne depuis 1970 la littérature française à l’université Paris-Nord-Villetaneuse. Il a notamment publié L’Autobiographie en France (1971), Le Pacte autobiographique (1975), « Cher cahier… » (1990), Le Moi des demoiselles (1993), Les Brouillons de soi (1998), « Cher écran… » (2000). Philippe Lejeune est cofondateur en 1992 de l’Association pour l’autobiographie et le patrimoine autobiographique (APA).

Catherine Bogaert, présidente de l’Association pour l’autobiographie et le patrimoine autobiographique (APA) de 1999 à 2002, anime aujourd’hui un groupe sur le journal intime au sein de cette association.