28 septembre 2011
39,90 €
192 pages
245 x 285 mm
978-2-84597-424-1
300 documents en quadri
Résister
Les archives intimes des combattants de l’ombre
Préface de Raymond Aubrac
La colère, la honte, le doute, la peur, l’excitation, l’euphorie, la lucidité, la solitude, l’abandon… Cette étrange palette de sentiments est celle du vécu résistant qu’a voulu reconstituer l’historien Guillaume Piketty, spécialiste de la Seconde Guerre mondiale.
Il présente dans ce livre richement illustré les archives intimes des combattants de l’ombre : carnets, journaux, lettres de prison invitent à ressentir leurs émotions, leurs réflexions, leurs motivations.
L’intensité qui émane de ces témoignages est saisissante. Tout est dit : la radicalité d’un engagement, la grandeur d’un combat, la force d’une morale. Comment entre-t-on en résistance ? Comment vit-on la clandestinité ? Comment affronte-t-on la prison, la torture, les camps de concentration, la perspective de mourir ? Comment reprendre une vie « normale », sociale, familiale… après ? Bien plus parlants que toute reconstitution ou récit historique, ces écrits sensibles issus entre autres des archives de Pierre Brossolette, Louis Martin-Chauffier, Charles d’Aragon, Germaine Tillion, Lazare Rachline, Agnès Humbert, Honoré d’Estienne d’Orves, Jean-Pierre Vernant, René Char ou Jacques Bingen méritent d’être partagés par le plus grand nombre.

Guillaume Piketty est directeur de recherches au Centre d’histoire de Sciences Po Paris et Research Scholar à l’Université Yale (Connecticut, USA). Il est notamment l’auteur de Français en résistance. Carnets de guerre, correspondances, journaux personnels (Robert Laffont, « Bouquins », 2099), de Pierre Brossolette, un héros de la Résistance (Odile Jacob, 1998). Avec Bruno Cabanes, il a également dirigé le volume Retour à l’intime au sortir de la guerre (Tallandier, 2009).