Septembre 17
29 €
168 pages
18,5 x 24,5
relié
978-2-84597-593-4

Exposition à la galerie
Cinéma (Paris 75003)
du 15 septembre
au 4 novembre 2017
Pulp
Les dessins de Romain Duris révélés pour la première fois.

Figure majeure du cinéma français, on ne présente plus Romain Duris.
Il débute sa carrière d’acteur presque malgré lui, repéré dans la rue par Cédric Klapisch. Il décroche le premier rôle du film culte Le Péril Jeune en 1994.
Le succès est immédiat et marquera le début d’une longue collaboration avec le réalisateur. Pourtant l’artiste n’imaginait pas son avenir dans le cinéma, mais dans la réalisation de sa passion première, le dessin, nourrie notamment par la rencontre avec celui qui le prendra sous son aile et restera l’un de ses maîtres : Alain Le Saux, illustrateur d’albums renommés. Si le cinéma le détourne de cette vocation originelle, Romain Duris ne laisse pas tomber le crayon pour autant. Il accumule, depuis plus de 20 ans, agendas et carnets griffonnés, peintures acryliques, dessins sur feuillets libres… Fervent admirateur de Crumb, l’humour noir et l’érotisme imprègnent son univers très charnel qui résiste cependant à toute « catégorisation ». Le rêve, parfois cauchemar, habite son œuvre impulsive. C’est sans doute parce qu’elle révèle la face la plus intime de son personnage que Romain Duris l’a tenue secrète.
La voici révélée au public par une exposition et un livre.

Depuis Le Péril jeune, Romain Durisa enchaîné les succès cinématographiques avec notamment L’Auberge espagnole, Les Poupées russes, Gadjo Dilo, De battre mon cœur s’est arrêté, L’Arnacœur ou encore Une nouvelle amie.