12 octobre 2006
53 €
76 pages
335 x 285
relié en quadrichromie
2-84597-184-2
La Houillère de Westphalie
Le 30 juin 2000, près de cent ans d’histoire minière se sont achevés à Ahlen, en Allemagne, avec la fermeture de la houillère de Westphalie, ouverte en 1902. Écho aux travaux que Naoya Hatakeyama a déjà menés autour des cimenteries et des carrières au Japon, cette série photographique interroge le processus de la mémoire à travers un site singulier, qui a connu de nombreuses ruptures et mutations.
Il réalise ainsi un hommage sensible au patrimoine industriel allemand et interroge la pratique photographique comme métaphore du processus mémoriel : photographier ou fixer la disparition d’une histoire sociale, économique, culturelle, humaine.

« Le surgissement de la forme à travers l’industrie. Telle pourrait être la phrase qui résume l’œuvre de Naoya Hatakeyama, considéré dans son pays natal comme l’un des photographes les plus intéressants de sa génération. » (Ramon Esparaza, Photos Nouvelles, 2003).

Né en 1958 au Japon, Naoya Hatakeyama est un artiste reconnu au Japon et en Europe du Nord. En 2003 la grande exposition que lui consacrent les Rencontres Internationales Photographiques d’Arles permettait la découverte d’un « grand » de la photographie dite plasticienne. Par ailleurs, il a reçu des prix prestigieux, dont celui du photographe de l’année 2003 remis par la société photographique japonaise, pour sa réflexion sur les fondements et la structuration des villes modernes dont Tokyo. Son travail sur l’espace et l’architecture industrielle permet de mettre en place un véritable questionnement sur le rapport de l’architecture, vidée de toute présence humaine, au milieu dans lequel elle se déploie.