24 septembre 2014
45 €
120 pages
26 x 23 cm
Re
978-2-84597-489-0
Eleven Years
Textes de John Pilson, Anne Wilkes Tucker Traduction Brice Mathieussent
S’interrogeant sur la difficile représentation de soi, les photographies de Jen Davis mettent en scène les émotions suscitées par un corps imparfait et la quête de désir charnel.
Dès l’âge de 23 ans, Jen Davis, qui a toujours souffert d’obésité, entame une étonnante quête sur sa propre image. Onze années durant, elle réalise des autoportraits d’une troublante beauté, magistralement composés où l’obsession de la lumière joue avec une apparente simplicité. Photographier un corps imparfait apparaît comme un moyen de questionner les normes sociales : avec un air de défi, Jen Davis affronte le regard du spectateur.
Tout au long du livre, sa démarche évolue. On aperçoit, parfois au travers d’une porte ou d’une fenêtre, une jeune femme au regard souvent mélancolique.
Petit à petit, la scène photographique devient un espace à dimension fantasmatique. Jen Davis compose des situations intimes avec des hommes qu’elle a rencontrés, qui ont éveillé son désir mais n’y ont pas répondu.
«En définitive, dit Jen Davis, mon travail parle de l’inconfort de chacun avec soimême.». Onze année auront été nécessaires pour mener à bien ce projet photographique aussi déstabilisant que parfaitement maitrisé, signé d’une jeune et déjà grande photographe.

Jen Davis, née en 1978 aux Etats-Unis, a entamé la série Eleven years à l’âge de23 ans. Diplômée du Columbia College Chicago et de l’école d’art de la Yale University, elle vit aujourd’hui à Brooklyn. Un long entretien de Jen Davis avec John Pilson et un texte d’Anne Wilkes Tucker permettent de mieux saisir la démarche de la photographe.